Cookie Consent byPrivacyPolicies.commaintien de salaire de l'assistante en absence du dentiste - Eugenol

maintien de salaire de l'assistante en absence du dentiste

/eugenoliens/61116-_

17/01/2022 à 18h38

bonjour
j'ai un collaborateur pour qui je paie une assistante (j'en ai une 2e pour moi): celui-ci est malade une semaine et l'assistante ne vient donc pas au cabinet... qu'en est-il de son salaire (sans prendre dans ses congés payés)
Plus généralement, nous prenons tous plus de 5 semaines de congés, nos assistantes forcément aussi mais comment doit-on légalement les payer ?
merci pour vos lumières


moritooth

17/01/2022 à 19h27

Cette assistante est avant tout salariée du cabinet, et légalement tu es son employeur. Son salaire est donc indépendant des problèmes du collaborateur. Si tu lui as explicitement demandé de rester chez elle, en dehors de tout congés qu'elle a posé, ou que tu as imposé avec le délais de prévenance légal de un mois, elle doit être payée normalement. Si elle est "très brave" elle peut éventuellement accepter de prendre sur ses CP sans avoir été prévenue...
Il y a tellement de choses a faire dans un cabinet, que l'on a jamais le temps de faire, que c'est un peu dommage de la payer à rien faire !

Evidemment en dehors d'un problème lié au Covid.


Xjphza7eguwv295wrsgcye3qg2mq - Eugenol
rockblues

17/01/2022 à 20h07

Pas mieux Moritooth.
Complètement logique ton raisonnement, et tout à fait légal.
Cependant,
Une petite nuance sur une possibilité: chômage partiel.

« Le chômage technique, appelé aussi chômage partiel, est une situation dans laquelle les salariés d’une entreprise subissent une baisse d’activité en dessous de l’horaire légal de travail »

(Ce qui est le cas de l’assistante en question).

« , du fait d’une réduction temporaire de l’activité. Les causes d’une mise au chômage technique doivent être conjoncturelles pour l’entreprise (restructuration de l'entreprise, perte de l’outil de production, conjoncture économique délicate, ...).

(L’outil de production, c’est un peu ton collaborateur 🤣🤣🤣)

« Les contrats de travail sont maintenus en l’état et les salariés perçoivent de leur employeur un dédommagement pour chômage technique, égal à 70 % du montant horaire de leur rémunération brute. De son côté, l’entreprise perçoit une indemnité de la part de l’État pour maintien de son effectif »


--
"On a deux vies, la seconde commence quand on comprend qu'on en a qu'une"


rilou

18/01/2022 à 14h38

merci pour cette clarification


rilou

18/01/2022 à 14h39

merci pour cette info complémentaire