Cookie Consent byPrivacyPolicies.comJe déteste déjà le métier - Eugenol

Je déteste déjà le métier

RimArt

02/08/2022 à 20h44

Bonsoir,

Je m'adresse à vous afin de vous faire part des mes questionnements et inquiétudes vis à vis du métier, de ma vie perso et donc de mon futur.

Tout jeune diplômé, je me suis installé comme associé dans un cabinet très bien équipé avec une équipe formidable (associés comme assistantes).
Pour le moment je ne travaille que 2 jours et demi par semaine et sans assistantes.
A ce jour je n'ai qu'une seule formation (alignement...), et je compte faire prochainement une formation en cycle long de paro.
Voila ma situation actuel.

Hors, et ce depuis la fin de mes études, je suis très peu convaincu par la voie qu'est la dentisterie. Je m'explique.
-L'aspect social ne m'intéresse pas tant que ça (les patients m'agacent très vite), sans pour autant ne pas vouloir faire des soins de qualités. De plus je convertis très vite mes patients à des clients.

-L'aspect financier est intéressant, mais il est très vite la source de stress. Il impose une véritable barrière à l'exercice de la (ma) profession. La rentabilité, les soins opposables, le Rac0....
De plus mon CA ne me permet pas de mettre de coté pour tout autres investissements (surtout perso), donc je stagne.

-Pour ce qui est d'enrichir mon exercice, je suis très peu motivé à faire des formations. L'embauche d'un(e) assistant(e) est inenvisageable au vu de mon temps de travail, et dans l'hypothèse où il augmenterai (pour raison financière évidement...), je ne veut pas m'imposer le stress d'être patron d'un salarié.

Donc pour résumé:
Je suis peu motivé par l'exercice, peu motivé à l'enrichir avec pour conséquences un résultats financier peu motivant.

J'ai donc l'impressions d'avoir gâché mes année d'études pour une voie qui me semble inappropriée.
J'ai l'impression d'être coincé dans ce métier sans reconversion possible (pas de sécurité financière, peur de revenir au stade d'étudiant, peur de bouleversé ma vie conjugal)

Je suis tout simplement perdu...
Merci d'avance pour vos "éclaircissements" (petite boutade).


antoSD

02/08/2022 à 21h22

Bonjour,

Je comprend tes inquiétudes car je suis passé par la également et je me reconnais dans tes descriptions, j'ai commencé en 2017 cela fait donc 5 ans.
J'ai fortement douté pendant les 3 premières années, j'ai voulu fuir en formation ortho que j'ai arrêté au bout de 2 mois car ce n'était clairement pas la solution, j'ai également monté divers projets de reconversion.

J'ai finalement décidé de reprendre les choses à 0 en partant du fait que notre cursus c'est de la merde et ne nous prépare pas au métier, j'ai donc stoppé les formations avancées ou stylées et repris les formations basiques, endo, prothèse, onlay, ergonomie.. Et j'ai accepté le fait qu'il me fallait du temps pour maitriser ces choses et prendre plaisir à les faire.
Entre temps je bossais en mutuelle pour limiter la prise de tête administrative, la 4eme année a été bien plus sereine grâce à cela. Le bémol étant le salaire mais heureusement je suis rapide et même en bossant 3j par semaine je faisais un salaire correct pour vivre et profiter( environ 3000e net). j'avais également une assistante + une secretaire au centre ce qui m'a bien aidé.

Puis j'ai eu un déclic en début d'année, je maitrisai mon metier, j'en avais marre de donner mon fric à l'employeur, je me suis mis à mon compte dans une zone avec peu de dentistes ( 2 pour 50k habitants), mon CA a de fait explosé et l'etat d'esprit est completement different quand c'est ton entreprise, ça m'a vraiment permis de m'épanouir daans le metier mais cela aurait été impossible sans le retour aux bases et le temps que je me suis donné pour évoluer.

Mon rapport perso aux patients est particulier car j'ai des troubles autistiques forts, j'ai très peu d'empathie naturelle je les considère comme des clients et rien d'autre car cela m'est impossible,mais cela me permet d'un coté de faire des soins de très haute qualité et très rapides. Les gens adorent ou detestent en general, mais bon cela me permet de sélectionner ma patientele.


Si mon parcours peut te donner des pistes de réflexion!


Jf35

02/08/2022 à 21h58

Pour comprendre, tu t’es associé pour travailler 2,5 jours?
Et tu paies quoi en charge, 50%?
Ou le prorata ? Style 30 pour toi et 70 ton associé ?


RimArt

02/08/2022 à 22h38

Merci de ta réponse,

Effectivement, j'ai pensé à faire des formations basiques. Mais c'est pareil, la motivation rentre pas. J'ai l'impression que je vais tourner en rond sans véritablement trouver ce qui me plaît...


RimArt

02/08/2022 à 22h39

J'ai 3 associé en SCM, j'ai très peu de part, donc je paye vraiment pas grand chose en charge.


bouboule

02/08/2022 à 23h33

2,5 jours de taf par semaine… comment tu veux réussir à te mettre dans le bain avec un temps de travail aussi faible? Comment tu veux tirer un salaire confortable en si peu de temps tout en étant débutant?
Les études ça te donne juste le droit d’apprendre ton métier! Et je crois que c’est un peu le cas quelque soit la formation!
Bosse 4 ou 5 jours par semaine , force toi à y aller , apprend le job pour de vrai et dans un an tu fais le point (c’est parfaitement décrit par anto…)
Pour l’instant tu penses détester un job qu’en fait tu ne connais quasiment pas…


RépondreCiter
RimArt

02/08/2022 à 23h50

Mais c'est bien ça le soucis.
Des la première semaine ou j'ai commencer, c'était déjà un enfer.
Donc si je te suis, il faut que je taffe plus pour aimer ce métier qui me dégoûte déjà à partir de 2,5 pauvres jours de taffe ?


bouboule

03/08/2022 à 00h06

Ben en gros, oui. Au bout de tes 2,5 jours de boulot, t’as 4,5 jours de glande. Comment tu te motives à y retourner?? L’inactivité appel l’inactivité! As tu déjà eu dans ton entourage un chômeur de longue durée? C’est rigolo, mais moi ceux que j’ai connu, ils se noyaient dans un verre d’eau! Moins tu fais moins tu es capable de faire.
Apprendre un métier c’est pas toujours rigolo, mais si tu fais pas cet effort, comment veux tu être sur ? Tu y vas franchement. Tu fais tout ce que tu te sens capable de faire. Et tu apprends ce que tu ne te sens pas capable de faire. Et c’est seulement après, fort de tes expériences, que tu seras capable de faire le tri entre ce que tu veux et ce que tu ne veux pas!
Ça se trouve, tu feras un très bon arracheur de dents au bloc, les patients n’y parlent pas! Ou alors un spécialiste en endo avec des correspondant et donc pas de négociation de bout de gras avec le patient. Ou encore un fou furieux à 25 patients jours parce que t’auras découvert que tu peux faire du pognon. Bref j’en sais rien. Le seul truc que je sais, c’est que quand tu débutes, ben en fait tu ne sais pas!


Hok 1b hgd3rj - Eugenol
Hokusai

03/08/2022 à 07h02

RimArt écrivait:
------
> Des la première semaine ou j'ai commencer, c'était déjà un enfer.

l enfer... faut peut etre pas trop exagérer.
vas faire 6mois les 3x8 dans une usine d arcelor et apres tu retournes au cab... tu verras la vie autrement.


Fripouille

03/08/2022 à 07h42

RimArt écrivait:
------
> Mais c'est bien ça le soucis.
> Des la première semaine ou j'ai commencer, c'était déjà un enfer.
> Donc si je te suis, il faut que je taffe plus pour aimer ce métier qui me
> dégoûte déjà à partir de 2,5 pauvres jours de taffe ?

Alors je tiens à te dire que :
1) les confrères ne vont pas forcément comprendre ce que tu dis
2) dis toi que nous sommes des milliers et des milliers à subir ce métier
3) ça ne va pas forcément aller en s’arrangeant. Au début tu trouveras simplement les patients cons. Ex j’ai perdu mes dents car j’étais enceinte. Et plus ça va aller , plus ils seront insupportables (irrespect, agressivité etc etc )
4) il y a pire comme métier. C’est un métier chiant mais y a pire. Ex : un responsable d’un resto macdo , éboueur etc etc

C’est pas une histoire de CA, de jours travaillés, de formation.

Je ne sais pas toi mais le meilleur moment de ma journée c’est quand je me casse du cabinet. Le midi prends toi une pause la plus courte, ça te permettra de te casser le plus tôt possible.

Qu’est-ce que t’aimes ? Sport ? Moto ? Les animaux ? La peinture ? L’architecture ? …. Derrière ton logiciel tu vas te mettre en fond ce que tu trouves plus intéressant. Je sais pas moi t’aimes les échecs ? Tu te fais une partie d’échecs , entre chaque patient tu joues un coup ou des coups. Ou alors tu lis des choses intéressantes entre chaque patient.
T’aimes la musique ? Tu te mets de la musique. T’as envie de rigoler ? Tu lis Croc et Barbapat sur Eugenol. Enfin bref tu t’évades

Enfin tu vires tous les cons, les agressifs, les gens les plus insupportables .


Nouveau image bitmap fz77zh - Eugenol
Sethef

03/08/2022 à 08h16

Question bête, pourquoi as-tu choisi dentaire?


Et7jtaj0pdi18gzjlxjiamlx15gs - Eugenol
Prunelles

03/08/2022 à 08h49

J'aimerais bien que Enlaye nous fasse une analyse occlusale de RimArt.


Jf35

03/08/2022 à 09h40

Autre question, que fais-tu des autres journées?
2,5 jours de travail, ce n’est pas l’enfer.
Il y a autre chose. Non?


69 xtb5lc - Eugenol
barbabapat

03/08/2022 à 09h54

RimArt écrivait:
------
> Bonsoir,
>
> Je m'adresse à vous afin de vous faire part des mes questionnements et
> inquiétudes vis à vis du métier, de ma vie perso et donc de mon futur.
>
> Tout jeune diplômé, je me suis installé comme associé dans un cabinet très bien
> équipé avec une équipe formidable (associés comme assistantes).
> Pour le moment je ne travaille que 2 jours et demi par semaine et sans
> assistantes.

> J'ai donc l'impressions d'avoir gâché mes année d'études pour une voie qui me
> semble inappropriée.
> J'ai l'impression d'être coincé dans ce métier sans reconversion possible (pas
> de sécurité financière, peur de revenir au stade d'étudiant, peur de bouleversé
> ma vie conjugal)
>
> Je suis tout simplement perdu...
> Merci d'avance pour vos "éclaircissements" (petite boutade).
>

C'est un travail qui peux être une passion pour certain mais qui restera un travail avec ses contraintes pour la plupart.

2,5 jours c'est insuffisant sauf exercices très particuliers pour le CA.
Tu as l'option assistant à la fac pour draguer les étudiantes et trouver dans la formation des choses qui t'intéressent et vers lesquelles tu peux chercher à évoluer.

Tu as l'option reprendre un cabinet pour travailler selon ce que tu veux et être non limité par les 2,5 jours par semaines liée à ton exercice actuel.

Tu as l'option travailler dans un deuxième cabinet en complément, mais c'est compliqué avec les difficultés à gérer les suites opératoires.

Il faut accepter que ton travail ne sera peut être pas ta passion et donc vivre tes passions en dehors de ton travail qui sert à les financer ou alors partir sur autre chose mais avec des pertes aussi.


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

03/08/2022 à 11h58

La seule chose que je peux te dire c'est que la base de notre métier c'est de soigner des gens ( et pas faire du fric, il faut alors faire commercial, mais si tu as un pb relationnel, cela va être dur!) . Tu te plains de ne pas pouvoir investir en travaillant 2.5 jours par semaine! A part contrôleur aérien, il n'y a pas beaucoup de métier ou tu peux vivre en travaillant si peu.


Hok 1b hgd3rj - Eugenol
Hokusai

03/08/2022 à 12h25

diplomé qui s'associe en premier exercice... tu viens d'ou ?
je crois qu'on t'as vendu du rêve et que la tu déchantes.


69 xtb5lc - Eugenol
barbabapat

03/08/2022 à 12h46

BONNET jc écrivait:
---------
> La seule chose que je peux te dire c'est que la base de notre métier c'est de
> soigner des gens ( et pas faire du fric, il faut alors faire commercial, mais si
> tu as un pb relationnel, cela va être dur!) .

Tout le monde ne peut pas être président du syndicat en c et il est normal de vivre de son travail.


Nouveau image bitmap fz77zh - Eugenol
Sethef

03/08/2022 à 12h54

Question bis: si tu pouvais reprendre à zéro, sorti du bac, tu voudrais faire quoi?


Wadi

03/08/2022 à 13h02

C'est là qu'on voit les limites du mode de sélection dans les études de santé ...

Chirurgien-dentiste est une profession qui nécessite "habilité manuelle" et "sens du contact" (sans même aller jusqu'à l'empathie) tandis que son concours d'entrée n'évalue ni l'un ni l'autre. C'est quand même problématique.


Hok 1b hgd3rj - Eugenol
Hokusai

03/08/2022 à 13h11

je suis pas persuadé qu'il y a eu un concours d'entrée... sinon il serait pas en PLS avec des semaines de 2.5j de taff, l'"enfer" ;)

et oui dentiste en france faut charbonner... si t'es lent tu fais des heures et des heures. personne ne viendra te verser un salaire a attendre.


Nouveau image bitmap fz77zh - Eugenol
Sethef

03/08/2022 à 13h41

Wadi écrivait:
----
> C'est là qu'on voit les limites du mode de sélection dans les études de santé
> ...
>
> Chirurgien-dentiste est une profession qui nécessite "habilité manuelle" et
> "sens du contact" (sans même aller jusqu'à l'empathie) tandis que son concours
> d'entrée n'évalue ni l'un ni l'autre. C'est quand même problématique.

Je ne suis pas d'accord avec ça, mais je l'ai déjà dit ailleurs; honnête, bosseur et cortiqué, me semblent 3 qualités bien plus primordiales, tout à fait bien sélectionnées par le concours de P1 tel que nous l'avons connu.
L'habileté manuelle, ça s'apprend, et le sens du contact, c'est une qualité de représentant de commerce.
Je suis navré de ce qu'est devenu la sélection en première année de médecine.


Jack 2 wm3tqs - Eugenol
Treponem

03/08/2022 à 14h04

Hokusai écrivait:
-------

>
> et oui dentiste en france faut charbonner...

En résumé, le bonheur complet ;)


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

03/08/2022 à 14h11

barbabapat écrivait:
----------
> BONNET jc écrivait:
> ---------
> > La seule chose que je peux te dire c'est que la base de notre métier c'est de
> > soigner des gens ( et pas faire du fric, il faut alors faire commercial, mais
> si
> > tu as un pb relationnel, cela va être dur!) .
>
> Tout le monde ne peut pas être président du syndicat en c et il est normal de
> vivre de son travail.
>

Entre vivre (trés bien) de son W et faire du fric il y a une marge! Dans ce cas il s'agit d'un confrère qui travaille 2.5 jours par semaine et qui arrive à en vivre ( il me semble). Ce qui prouve que les tarifs RAC0 sont élevés!


bouboule

03/08/2022 à 14h17

C’est quoi pour toi la limite entre vivre de son travail et faire du fric? Tu as un chiffre en tête?


Wadi

03/08/2022 à 14h32

Sethef écrivait:
------
> Wadi écrivait:
> ----
> > C'est là qu'on voit les limites du mode de sélection dans les études de santé
> > ...
> >
> > Chirurgien-dentiste est une profession qui nécessite "habilité manuelle" et
> > "sens du contact" (sans même aller jusqu'à l'empathie) tandis que son concours
> > d'entrée n'évalue ni l'un ni l'autre. C'est quand même problématique.
>
> Je ne suis pas d'accord avec ça, mais je l'ai déjà dit ailleurs; honnête,
> bosseur et cortiqué, me semblent 3 qualités bien plus primordiales, tout à fait
> bien sélectionnées par le concours de P1 tel que nous l'avons connu.
> L'habileté manuelle, ça s'apprend, et le sens du contact, c'est une qualité de
> représentant de commerce.
> Je suis navré de ce qu'est devenu la sélection en première année de médecine.

Chacun son avis ... Je respecte parfaitement le votre même si je ne le partage pas.

Quand je vais voir un médecin, je préfère être considéré comme un être vivant doué d'émotion que comme un robot "à réparer". De là, un minimum de sens du contact ou ce que vous voulez comme synonyme "plus médical" me semble assez indispensable.

L'habilité, ça peut se travailler mais celui qui commence sa formation en étant maladroit finira médiocre au mieux en se pétant le dos pour compenser ses manquements. Je vais pas aller jusqu'à dire qu'on a "un minimum de magie dans les doigts" ou que c'est mort mais bon pas loin.

D'ailleurs, on voit bien la limite ici : si on aime pas le contact avec la patientèle et/ou qu'on aime pas l'aspect technique du métier ; on commence rapidement à détester le métier ...