Cookie Consent byPrivacyPolicies.comvent de fronde chez les médecins.... - Eugenol

vent de fronde chez les médecins....

azerty

11/10/2022 à 16h39



M. le Ministre des Solidarités et de la Santé
Je suis choquée par les propos que vous avez tenu récemment à l'égard des médecins.
Vous avez parlé je vous cite " d'indécence" en évoquant les médecins intérimaires et leur salaire trop élevé selon vous.
Je me sens humiliée depuis ce jour.
Mon métier est-il indécent au point de ne pas mériter un salaire que j'estime à la hauteur de mes responsabilités ?
Sauf erreur de ma part, je ne vous ai jamais entendu juger les autres corps de métier et leur salaire ?
Dit-on d'un plombier qui gagnerait 10000e par mois honnêtement que cela est indécent ? Ou d'un ministre qui représente les français et est censé défendre leurs intérêts que son salaire est indécent ? Ou encore d'un PDG de chez Korian ou Total qui crée de l'emploi que son salaire est indécent?
Que pensez-vous monsieur le ministre des salaires de ces gens-là ? Le méritent-ils ? Puisque visiblement vous êtes juge de la décence des salaires ?
Je ne « deal » pas de drogue, je ne vole pas cet argent monsieur le ministre, alors je vous le dis, mon métier est décent et mon salaire l'est tout autant.
Honte à vous de justifier ce manque de décence en comparant le salaire d'un médecin intérimaire à celui d'une infirmière, car votre objectif en faisant cela, est uniquement de diviser les soignants entre eux !
Car on le sait bien, il faut diviser pour mieux régner
Honte à vous de ne pas avouer que c'est le salaire de cette infirmière qui est beaucoup trop bas et non pas celui du médecin intérimaire trop haut.
Honte à vous d'utiliser cette infirmière au lieu de la défendre et de faire en sorte qu'elle gagne décemment sa vie.
Honte à vous d'assumer les salaires actuels de tous les soignants: médecins, infirmiers et infirmières, aide soignants et de tous ceux qui participent à prendre en charge correctement, dignement les patients.
Honte à vous d'opposer les médecins entre eux: intérimaires versus les postes en CDI, ou encore les hospitaliers versus les médecins de ville et le salariat versus le libéral.
C'est l'ensemble de ces soignants qui méritent un salaire décent et non pas votre mépris qui n'est rien à côté de l'humiliation que vous venez de nous infliger.
Alors non je n'ai plus honte monsieur le ministre, plus honte d'être médecin, plus honte de gagner dignement un bon salaire, plus honte de soigner les personnes et de demander du respect en retour.
Du respect des patients, des directeurs d'hôpital, des directeurs de la CPAM, et des représentants du gouvernement.
C'est vous qui devriez vous sentir humilié et non plus moi.
Ne croyez pas que la « richesse acquise » est la règle générale, parce que certains sont issus de générations et générations de notables,
Ne blâmez pas ceux qui ont cru à la récompense au mérite.
Même si les deux ont la même vocation de soigner bien évidemment.
Et vous voulez plafonner ce mérite ?
Quel message envoyez-vous aux générations futures ?
Travaillez ! Obtenez des diplômes !
Mais jamais vous ne gravirez les échelons.
Jamais vous ne changerez de classe sociale quand vous êtes issus des pauvres au départ, car nous plafonnerons les salaires de manière à ce que vous restiez décemment là où vous étiez au départ.
Des excuses seraient un premier pas, le maintien des salaires des intérimaires en fonction de leurs compétences et de l'offre et de la demande, une preuve de votre bonne foi et la réévaluation sérieuse des salaires de tous les soignants feraient de vous un vrai ministre de la santé qui mérite un salaire décent.




ou autre post:Monsieur le Président,
Je ne saurais vous dire la stupeur qui fut la mienne à la lecture de votre courriel.
Qu'une telle proposition-efficace à n'en pas douter sur le papier- ait pu émaner de nos politiques qui ne connaissent rien au terrain, n'eût choqué personne. Qu'elle émane de médecins, est extrêmement troublant.
Je conçois parfaitement que vous tentiez de proposer des solutions aux désastre dans lequel nous nous trouvons, et qui ne fera que s'aggraver au cours des prochaines années.
L'enjeu est-soi disant- de favoriser l'accès aux soins, et de libérer du temps médical aux médecins. Comment? Comment, alors que nous n'avons déjà pas le temps de répondre aux sollicitations quotidiennes faites par nos patients hors consultation, comment pouvez vous imaginer que nous aurons le temps nécessaire pour participer à ce grand spectacle de marionnettiste que vous proposez ?
Comment pouvez vous imaginer que nous accepterons d'endosser la responsabilité de nos prescriptions, et en plus, celle de patients vus par "l'équipe de soins coordonnés", et que nous n'aurons par définition pas sous les yeux.
Comment, dans la société actuelle, où les patients sont chaque jour plus revendicatifs, où la crainte du procès est ancrée au plus profond de chacun de nous, pouvez vous proposer que les médecins endossent encore plus de responsabilités qu'ils n'en ont à l'heure actuelle?
Cette proposition est inapplicable. Dans les faits, nous ne pourrons pas être dérangés vingt fois par jour pendant nos consultations pour des questions sur des patients vus par l'équipe; et, dans les faits, c'est ce qui se passera.
La lassitude de la profession est grande; nombre de jeunes pré-diplômés envisagent déjà une reconversion, plutôt que d'exercer dans les conditions pitoyables qui sont les nôtres, et qui sont vouées, elles aussi, à empirer.
Ce pays méprise ces médecins, nous l'avons acté depuis longtemps. Personne ne se soucie du fait que la profession ait un risque de suicide et un risque cardio-vasculaire bien supérieur à ceux de la population générale. Au contraire, à chaque occasion, on lui en rajoute une couche. "Travaille, et tais toi".
Ce pays méprise ses médecins, depuis le début de leurs études esclavagistes soit disant "gratuites", jusqu'à leur rétribution une fois diplômés, à grand renfort de conventions et d'avenants indignes, signés par des syndicats se glorifiant des miettes supplémentaires qu'on aura bien voulu leur jeter au bas de la table ( en ce qui concerne les libéraux, mais la rémunération des hospitaliers est tout aussi indigne), reprises en grande partie par la pression fiscale de notre cher pays. "Travaille, paie, et tais toi."
Les aides à l'installation dans les zones déficitaires se verraient volontiers supprimées; la coercition, quoiqu'on en dise, a de beaux jours devant elle. Quel beau pays que le nôtre.
Il y a juste une chose que tous ceux qui font ces propositions oublient: C'est le désespoir, et la colère grandissante de la profession.
Daniel Balavoine disait au Président François Mitterand au début des années 1980 sur un plateau de télévision, parlant alors de la jeunesse ( mais ses propos se transposent aujourd'hui parfaitement à notre profession): " La jeunesse se désespère, elle est profondément désespérée parce qu'elle n'a plus d'appui. Je peux vous dire une chose: Le désespoir est mobilisateur, et quand il devient mobilisateur, il est dangereux."
Puisque tout le monde nous abandonne, il est à craindre que nombre d'entre nous abandonnent à leur tour. Si une telle proposition venait à être appliquée, je déplaquerais dans l'instant.
L'exode des médecins vers des pays moins stupides, et sachant les apprécier, les rémunérer à leur juste valeur, et les traiter dignement, guette ce pays.
Par pitié, mesurez le risque qui pèse sur nous tous.
Respectueusement vôtre,
Dr P G


fifi55

11/10/2022 à 17h15

Voyons mon cher, dans un pays où certains n'ont que des droits et aucun devoir, il faut bien que d'autres n'aient que des devoirs et peu de droits.


Fripouille

11/10/2022 à 17h30

Quand on pense que les opérateurs chez Total peu qualifiés gagnent 5000 …. Qu’on ose critiquer le salaire des médecins…Et qu’ils osent faire la grève et bloquer le pays. On devrait leur mettre de grosses amendes pour entrave à la liberté de travailler. Les grèves devraient être autorisées dans la mesure où elles n’empêchent pas les autres de travailler. À partir du moment où on empêche les gens de travailler, ça devrait être amende systématique .
On marche la tête à l’envers.


Hok 1b hgd3rj - Eugenol
Hokusai

11/10/2022 à 17h38

si les jeunes ont toujours pas compris que l expat est la seule solution... c est maintenant ou jamais ;)
ce pays est bien sur le chemin du mur.


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

11/10/2022 à 17h54

C'est quoi un salaire décent pour un médecin?


C'est quoi un salaire ?


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

11/10/2022 à 18h21

Le bénéfice mensuel avant impôt. Feuille 2035, ligne 46 case CP, bénéfice annuel.


azerty

11/10/2022 à 21h48

Quand tous les médecins généralistes auront deplaque, ils comprendront peut être…
Et ce qui leur arrive va nous arriver


Et7jtaj0pdi18gzjlxjiamlx15gs - Eugenol
Prunelles

12/10/2022 à 09h34

On parle de quels propos de Braun ?


Et7jtaj0pdi18gzjlxjiamlx15gs - Eugenol
Prunelles

12/10/2022 à 09h40

Hokusai écrivait:
-------
> si les jeunes ont toujours pas compris que l expat est la seule solution... c est maintenant ou jamais ;)
> ce pays est bien sur le chemin du mur.

Il y a une étude récente sur la démographie des chirdents.
Je me souviens plus avec précision des chiffres, mais 1/4 des nouveaux inscris ont un diplôme étranger.
Les "diplômes étrangers" choisissent pour les 2/3 un exercice en salariat.
Les "diplômes français" choisissent pour 1/3 un exercice en salariat.
Bien sur l'exercice en salariat se concentre dans les grandes agglomération... loin des soi-disant "déserts médicaux".

Page 69 : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/ondps_nov_2021_rapport_la_demographie_des_chirurgiens-dentistes_etat_des_lieux_et_perspectives_web.pdf


Hok 1b hgd3rj - Eugenol
Hokusai

12/10/2022 à 09h46

Prunelles écrivait:
---------
> chiffres, mais 1/4 des nouveaux inscris
> ont un diplôme étranger.

ca c est de l achat de diplômes, ca va rien regler en terme de santé publique.
aucun ne veut soigner, l objectif c est l activité lucrative.
mais ca ne va rien changer.


king_zoulou

12/10/2022 à 10h01

BONNET jc écrivait:
---------
> C'est quoi un salaire décent pour un médecin?

Les nuls qui ne savent pas prescrire de Doliprane, je dirais le SMIC
Les virtuoses qui sauvent toute la semaine des vieux que personne ne voulait opérer, je dirais probablement un peu plus.


Et7jtaj0pdi18gzjlxjiamlx15gs - Eugenol
Prunelles

12/10/2022 à 10h09

BONNET jc écrivait:
---------
> C'est quoi un salaire décent pour un médecin?

C'est pas la bonne question.
La bonne question c'est : Quel montant un patient est prêt à payer pour une consultation de qualité ?
Malheureusement vous connaissez la réponse... 0€


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

12/10/2022 à 10h30

Hokusai écrivait:
-------
> Prunelles écrivait:
> ---------
> > chiffres, mais 1/4 des nouveaux inscris
> > ont un diplôme étranger.
>
> ca c est de l achat de diplômes, ca va rien regler en terme de santé publique.
> aucun ne veut soigner, l objectif c est l activité lucrative.
> mais ca ne va rien changer.

Je pense que tu trompes lourdement. En Belgique les études sont moins chères qu'en France (frais d'inscription, logement et nourriture). Et tu insinues que ceux qui ont un diplôme étranger font payer plus cher. J'en doute.


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

12/10/2022 à 10h32

Enfin personne n'a répondu au montant d'un salaire décent pour un médecin. France info, ce matin, un ministre gagne 9000€ par mois.


azerty

12/10/2022 à 10h42

pour toi quel est un salaire décent? sachant que tu ne dois pas faire d'erreur, que si tu te plantes ton patient peut décéder que tu bosses 5 jours a raison de 4 patients par heures sur 10 hures avec des déplacement pour visite, que tu t'es cogné 10 ans d'études mini ou tu est exploité, que tu as des gardes régulières, que ton coiffeur pour un rien te prend 40 euros, ton plombier 100 balles..
a ton avis combien?


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

12/10/2022 à 10h49

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications-communique-de-presse/etudes-et-resultats/revenu-des-medecins-liberaux-une-hausse-de-19#:~:text=Pour%20les%20g%C3%A9n%C3%A9ralistes%2C%20le%20revenu,000%20euros%2C%20tous%20secteurs%20confondus.


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

12/10/2022 à 10h50

azerty écrivait:
------
> pour toi quel est un salaire décent? sachant que tu ne dois pas faire d'erreur,
> que si tu te plantes ton patient peut décéder que tu bosses 5 jours a raison de
> 4 patients par heures sur 10 hures avec des déplacement pour visite, que tu
> t'es cogné 10 ans d'études mini ou tu est exploité, que tu as des gardes
> régulières, que ton coiffeur pour un rien te prend 40 euros, ton plombier 100
> balles..
> a ton avis combien?

Mon coiffeur 22€


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

12/10/2022 à 10h53

BONNET jc écrivait:
---------
> azerty écrivait:
> ------
> > pour toi quel est un salaire décent? sachant que tu ne dois pas faire
> d'erreur,
> > que si tu te plantes ton patient peut décéder que tu bosses 5 jours a raison
> de
> > 4 patients par heures sur 10 hures avec des déplacement pour visite, que tu
> > t'es cogné 10 ans d'études mini ou tu est exploité, que tu as des gardes
> > régulières, que ton coiffeur pour un rien te prend 40 euros, ton plombier 100
> > balles..
> > a ton avis combien?
>
> Mon coiffeur 22€ et le métier de plombier est ouvert à tout le monde...


Et7jtaj0pdi18gzjlxjiamlx15gs - Eugenol
Prunelles

12/10/2022 à 10h53

Pour un médecin, un BNC à 112 000€ pour 40h de travail hebdomadaire (soit 60€/h) me semble largement justifié.


bouboule

12/10/2022 à 10h57

Rien que de poser la question de ce qu’est un salaire décent pour un médecin ou pour n’importe qui d’autre montre à quel point on est dans un pays en route vers l’effondrement.
C’est quoi cette question? Qui sommes nous et qui sont nos politiques pour fixer une limite au décent et à l’indécent?
Normalement l’indécence démarre au tarif où le soignant n’a plus de patient acceptant de le régler. Rien d’autre.
Le salaire d’une starlette de la télé il est décent? Celui d’un influenceur il est décent , celui d’un député absent à l’assemblée la moitié du temps??
Et puis comment ça se passe, est ce qu’on doit pondérer la décence en fonction du volume travaillé? 7000€ c’est indécent ou pas? Pour 35 h ça l’est plus que pour 70 ou 80?
Pffff


Hok 1b hgd3rj - Eugenol
Hokusai

12/10/2022 à 11h03

BONNET jc écrivait:
---------
> Mon coiffeur 22€

bin c est juste 3e de moins qu une consultation médicale... je sais pas comment on fait pour accepter ca.


Morgan ztbb1b - Eugenol
BONNET jc

12/10/2022 à 11h10

bouboule écrivait:
--------
>

> Normalement l’indécence démarre au tarif où le soignant n’a plus de patient
> acceptant de le régler. Rien d’autre.
>Cela s'appelle la fin de la sécu. Tu as fait tes études à l'étranger?


Et7jtaj0pdi18gzjlxjiamlx15gs - Eugenol
Prunelles

12/10/2022 à 11h15

Bingo on touche le vrai problème.
La rémunération d'un pro de santé doit-elle se faire en fonction d'un libre marché ou en fonction des volontés d'un système de protection sociale ?


azerty

12/10/2022 à 11h27

22 euros avec zero responsabilité. ah si : rater la coupe...